SAFFrance

EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish
[rev_slider intro]

 

Syndrome d'alcoolisation foetale

Forums

Ouverture d'un forum afin de vous laisser vous exprimer sur le Syndrome d'Alcoolisation Foetale...

Syndrome d'alcoolisation foetale

Colloques

Les prochains colloques et congrès afin de vous tenir informé des dernières avancées sur le SAF

Syndrome d'alcoolisation foetale

SAFWorld

L'ensemble des associations parlant du Syndrome d'Alcoolisation Foetale dans le monde.

J'ai bu durant ma grossesse!

Comment savoir si mon bébé est atteint du SAF?

Cliquez-ici
  1. Les oubliés de l’alcool

    Posted by
    En France, plus de 8000 nourrissons exposés in utero à la consommation d’alcool de leur mère naissent chaque année, soit un bébé sur cent. Troubles du comportement, de l’apprentissage ou encore de l’insertion, leur pathologie est pourtant rarement diagnostiquée. Le Canada et les États-Unis, conscients des répercussions sociales, ont fait...
  2. Alcool : Quand l’enfant trinque in utero – Article du Monde

    Posted by
    Le Monde | 31.03.2015 à 12h10 • Mis à jour le 31.03.2015 à 19h30 | Par Sandrine Cabut « articles reproduits avec l’aimable autorisation de l’auteur et du Monde » Ce devrait être une excellente nouvelle : la première cause de handicap mental et d’inadaptation sociale non génétique est complètement évitable. Mais...
  3. Campagne « Protégeons leurs cerveaux »

    Posted by
    La campagne de communication lancée le 9 septembre 2014 dont le slogan choisit est «Investissons dans l’avenir de nos enfants. Protégeons leurs cerveaux» vise à augmenter la conscientisation du grand public sur la bonne santé du cerveau, principal organe qui régit nos capacités à ressentir, apprendre, penser, raisonner, imaginer, créer,...
Friend me on FacebookFollow me on TwitterWatch me on YouTubeMy photostream on FlickrFollow me on Pinterest

Dons à Saffrance*

 
SAFFRANCE , en tant qu'Oeuvre ou organisme d'intérêt général, peut faire bénéficer d'une réduction d'impôts de 66% du montant du don, dans la limite de 20% de vos revenus imposables. Au delà de cette limite , vous pouvez reporter pendant 5 ans le montant de l'excèdent et bénéficier de la réduction d'impôts dans les mêmes conditions.